POURQUOI CE DEPART ?

En 1821, Rosières compte 511 habitants, actuellement une cinquantaine… Le pic avait été atteint vers 1800 avec 564 habitants. Durant la période 1829-1832 , 14 familles quittent le village pour les Etats-Unis soit environ 20% en 3 ans !

Vers 1855 ont lieu de nouveaux départs, en particulier vers l’Illinois. 

Certains émigrés sont d’anciens de la guerre d’indépendance ou des soldats de Napoléon. La cause principale du départ reste cependant la surpopulation et l’impossibilité d’améliorer sa situation. La majorité, si l’on excepte quelques artisans, exerce la profession de vigneron, ce qui ne signifie pas que ce soit leur seule activité, mais simplement celle qu’ils considèrent comme la principale : les conditions de vie doivent être bien précaires sur un territoire d’une superficie totale d’environ 500 ha, sans doute environ 300 ha véritablement cultivables. De plus, les perspectives, pour la vigne s’annoncent bien difficiles.

Les partants, après un voyage en diligence, embarquent au Havre et débarquent à New-York.

Aux Etats-Unis, ils poursuivront leur voyage, en chars à bœufs, jusqu'aux rives du Saint-Laurent.

diligence

.

Diligence et malle-poste

La ligne ferroviaire Paris-Bâle a été construite après 1855. Les migrants ont donc utilisé la diligence ou la malle-poste.

gravure Michel Dubois

port du havre

Entrée du port du Havre


Origine : The New-York Public Library

.

Après le débarquement à New-York : en route pour le Saint-Laurent

Origine : The New-York Public Library

arrivée migrants